Soyez constructifs et... courtois ! Par avance merci pour les apinautes qui dialoguent avec vous ou qui simplement vous lisent :-)

Du miel sans abeilles

  • Gilles RATIA
  • Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Administrateur
  • Administrateur
Plus d'informations
25 Nov 2023 01:07 #143498 par Gilles RATIA
Du miel sans abeilles a été créé par Gilles RATIA

www.melibio.com

Se méfier des apparences. MeliBio n’est pas un miel bio mais le nom d’une start-up californienne spécialisée dans la fabrication de miel biosynthétique. Créée en 2020, cette société de la FoodTech – alliance de l’alimentation et des nouvelles technologies –, annonce « réinventer un métier vieux de 9 000 ans » grâce à la microbiologie de laboratoire.

À tous ceux qui s’émeuvent à l’idée de voir les ruches disparaître des coins de champs au profit d’un miel biofermenté, les fondateurs de MeliBio font valoir que l’apiculture est en fait une menace pour les écosystèmes et notamment pour les abeilles sauvages sévèrement concurrencées sur les fleurs de leur territoire. Et cela de façon encore plus exacerbée dans des pays comme les États-Unis où les butineuses domestiques sont exploitées intensivement pour la pollinisation des fruitiers, à l’instar de ce million de ruches qui transhument chaque printemps vers les grosses fermes spécialisées dans la culture d’amandiers. Et tant pis si les apiculteurs récupèrent (ou pas) leurs ruches en état – en 2020, une colonie américaine sur 3 a péri – puisque leur rémunération tient davantage à la mise à disposition des abeilles pour féconder les fruitiers (200 $/ruche) qu’à la vente de miel.

Les premiers bocaux de « miel sans les abeilles » de la start-up américaine devraient être commercialisés dans quelques mois. Un « vrai miel » argue MeliBio. Et, est-il moins « vrai » en effet que le miel adultéré du premier exportateur mondial, la Chine, dont les produits sont reconnus chargés d’eau et de sirop de sucre. Le consommateur tranchera… et l’essaim d’acteurs économiques continuera de faire son miel sur ce marché mondial du « nectar des dieux » estimé à 1,8 million de tonnes. Un marché largement déficitaire, particulièrement fructueux.

D’un point de vue nutritionnel, le miel conventionnel contient 40% de fructose et 30% de glucose. La douceur du miel provient des sucres qui sont naturellement présents dans ce produit. La start-up a fait correspondre les mêmes sucres à un ratio similaire à celui que l’on trouve dans le miel dans la nature.

La couleur et les « autres attributs » ont été obtenus grâce à un « mélange exclusif d’extraits de plantes », ainsi qu’à d’autres composés naturellement présents dans le miel. Dans l’ensemble, les profils nutritionnels du miel conventionnel et de l’alternative végétale « sont les mêmes ». Ce produit sera vendu en Europe à partir de 2023.


Où va-t-on ?...

Le monde changera avec nos exemples, pas avec nos opinions
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: biker

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Nov 2023 12:08 - 25 Nov 2023 13:26 #143499 par lebretondelest
Réponse de lebretondelest sur le sujet Du miel sans abeilles
C'est en effet attristant, à noter que ces produits soit-disants "sains et respectueux" mais en réalité ultra-technologiques sont très souvent promus par les cercles végans dans une inquiétante confusion des valeurs... Pas étonnant que le miel en fasse désormais partie.

Heureusement, cet ertsatz ne correspondra jamais à la définition du miel en Europe et ne pourra donc pas être commercialisé comme tel.
Dernière édition: 25 Nov 2023 13:26 par lebretondelest.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Nov 2023 09:20 #143501 par Péré
Réponse de Péré sur le sujet Du miel sans abeilles
Le faux miel assumé existe au Maroc : cela n'empêche pas le vrai miel de se vendre à des prix convenables. Notre législation en Europe nous permets d'interdire le mot miel dans la définition d'un aliment autre. A nous d'être vigilants. L'argument écolo devrait être facilement démontable si l'on s'intéresse un peu au mode d'obtention des matières nécessaires à l'élaboration de ce produit. Sur un plan santé la qualité des sucres du miel (et des fruits) ne peut souffrir de la comparaison avec l'industrie qui propose ses produits la plupart du temps consommés en excès.
Parions sur l'avenir et l'intelligence des consommateurs capables d'acheter des produits non végan mais avec une faible empreinte environnementale.
L'industrie agroalimentaire sort assez souvent des nouveautés qui doivent se faire une place au milieu des offres existantes : il n'est pas sur que ce nouveau produit "marche" même s'ils y mettent le "paquet" en terme de pub.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Nov 2023 09:58 #143502 par Laurent37370
Réponse de Laurent37370 sur le sujet Du miel sans abeilles
Je partage ton opinion Péré mais j’ai quand même quelques doutes… Si l’agroalimentaire accompagne ce produit d’une importante campagne de « com » jouant et trichant sur le côté bénéfique de la biodiversité de leur soi-disant miel (cependant, toute activité industrielle n’est jamais neutre sur l’environnement, faut pas se leurrer) et le propose à un prix très compétitif, l’apiculture traditionnelle aura encore des soucis à se faire. Le consommateur sera encore une fois dupé et ira au moins cher, croyant bien faire. Franchement, l’apiculture n’a pas besoin de ce genre d’innovation…
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mountagnol

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Déc 2023 11:55 #143573 par mathieua
Réponse de mathieua sur le sujet Du miel sans abeilles
Il y a certes un public pour ce type de produits, mais il est très très limité...
On parle de 0,3% des consommateurs en France...
Le régime végétarien, ou les démarches approchantes, sont souvent liés a un refus de l'industrialisation de l'abattage des mammifères et oiseaux, et ce type de régime n'exclus pas les produits animaux (lait, miel, fromages, oeufs...). Les pratiquants de ce type de régime sont souvent réticents à "technologiser"/ industrialiser leur alimentation, et préféreront le miel du producteur local.

Il y a peu de risques chez nous pour le producteur...
Le grand complot végan n'ira pas bien loin soyez rassurés.
:)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Laurent37370

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.405 secondes
Propulsé par Kunena